AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lipatatorne :: SENPAI NOTICE ME :: zone rp 1 bis

rps primepoc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:46



You're never gonna love so what's the use
what's the point in playing agame you're gonna lose

what's the point in saying you love like a friend
what's the point in sayin it's never gonna end

Tu t'asseyais en tailleur sur le canapé, tout en rigolant. Tu passais un bon moment avec Elune, et tu te disais que tu réussirais sans doute à la faire penser à autre chose. Quand elle évoqua Maks, un petit rire s'échappa de tes lèvres. « Non non, on se connait bien, parce que ma mère et son père sont frères et sœurs, donc on a été élevé dans le même coin. » En d'autres termes, oui, vous étiez bel et bien cousins directs. Et parfois, tu te disais que vous devriez être plus méfiants sur la façon dont vous vous comportiez, même si les interdits que vous aviez bravé étaient maintenant loin derrière vous, tu portais encore au fond de toi la cicatrice de tes sentiments malsains. Tu t'apprêtais à rajouter une petite anecdote taquine lorsque le claquement de la porte t'arrête dans ton élan.

Tes yeux se posèrent sur deux silhouettes, identiques. Un miroir. Tu fronçais les sourcils, quand tu comprenais que quelque chose de cloche était en train de se produire. Ils observaient Elune de façon si appuyée que c'en était angoissant. Tu n'existais pas. Puis, ta mémoire refit surface. Ce visage ne t'était pas étranger. Tu avais même le souvenir flou d'un jeune homme portant les couleurs de ta maison, les Wèngyards.

Jace.

Tes yeux passaient de l'une à l'autre des copies conformes, et tu espérais secrètement qu'Elune soit plus maligne que toi et sache reconnaître lequel était Jace. Tu étais mal à l'aise, tu bouillonnais intérieurement. Ton cerveau fonctionnait à toute allure. Trop vite, trop vite. Tu savais que tu allais te montrer impulsive. Que tu allais lui balancer des saloperies à la tronche, et que ça allait se retourner contre toi. Tu le savais. Mais tu pesais le pour et le contre. Et tu avais Elune avec toi, tu ne craignais rien. En théorie.

« T'arrive encore à montrer ta tronche, Weaver. » Tu balançais, en balayant ton regard entre les deux mecs, sans savoir sur lequel tu devais arrêter ton regard, avant de te rappeler que les deux portaient exactement le même nom. « T'es tellement pitoyable que j'espère que tu vas tenter de te suicider avec des yaourts périmés. » Tu avais envie d'attraper la main d'Elune, de te lever, et de te barrer de cette pièce. Mais clairement, ce serait prouver qu'ils avaient gagné la guerre. Et la guerre chez les Wengyards, ne se faisait ni avec les poings, ni avec du tact. Ce ne serait qu'une longue tirade de piques vicieuses et faibles. Parce que voilà ce que vous étiez : des êtres emplis de vice.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:46



i’m praying that your eyes are the first to go
the way they looked when you smiled
the way they opened and closed

and your nose, every single breath against my neck
and then your lips, every empty promise made and said
please fade, fade to black

Tes yeux s'écarquillaient alors qu'il te répondait qu'il était déjà au courant de tout. Pire. Que Jace était venu parler à Maks, qu'il était même venu lui servir sa version. Rien de t'imaginer Jace en train de pleurnicher sur Maks, ça te donnait la nausée. Peu à peu, tu desserras l'étreinte, et tu cherchais Maks du regard. « Pote ? » Tu répétas alors que ta voix se brisait. Depuis quand Maks était un de ces potes ? Tu observais autour de toi, et tu remarquas les deux nouveaux pokémons du blondinet. Depuis combien de temps vous ne vous étiez pas parlés ? Combien de temps vous aviez perdu pour que tout se précipite ainsi ? Pour que tu ai le sentiment que Maks t'échappe. Qu'il s'éloignait, peu à peu.

Maks était peut-être comme ça. Il avait sa fierté aussi. Il pouvait écraser les autres s'il en avait besoin, il pouvait s'allier avec des salopards si ça lui rapportait quelque chose en contrepartie. Toi, tu pouvais côtoyer ces gens là, tu les comprenais un peu. Tu n'étais pas beaucoup mieux qu'eux au final. Tu étais la junkie bizarre. Tu méritais ta place chez les Wèngyards. « Tu t'es jamais dit, à un seul moment, que ce que Jace avait fait à Elune, il aurait pu... vouloir me le faire à moi ? » Tu soulevais un oreiller avec rage, et le jetais désespérément en direction de Maks, en quittant le lit de celui-ci, et en t'essayant au bord, le visage logé entre tes mains. « Putain, mais on dort dans la même chambre que lui. » Tu n'étais pas en colère, tu étais juste triste, mais tu n'allais pas te mettre à pleurer parce qu'il ne t'était rien arrivé. C'était seulement de la frustration. De voir Maks si impassible, si détaché. Lui, qui avait su se montrer si protecteur envers toi, tu t'étais plu à te blottir dans ses bras, à respirer l'odeur de ses vêtements. Tu serrais les poings.

Tu avais envie de lui dire, que oui, en plus de Jace, il y avait ce putain de taré d'Oliver qui traînait, qui se tapait les élèves, avec ses délires de sadique, et qui allait les attacher à son mobilier avec des menottes avant de les dénoncer au dirlo. Mais tu ne pouvais pas. Tu avais promis. Et tu n'avais pas envie de voir la tête de Maks quand il te dirait « oui, je sais et alors. » comme il l'avait fait avec Jace. Tu te sentais trahie, et les préjugés commençaient à refaire surface inconsciemment. « Fais ce que tu veux. » Tu lui balanças, presque avec provocation, tout en te levant, et en rangeant mécaniquement des fringues à toi qui juchaient le sol, et en les balançant avec rage dans ton armoire. Même si au fond, tu ne pensais qu'à une chose :

« Prends moi dans tes bras, crétin. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:46



i’m praying that your eyes are the first to go
the way they looked when you smiled
the way they opened and closed

and your nose, every single breath against my neck
and then your lips, every empty promise made and said
please fade, fade to black

Tu remontais au dortoir, et c'était un peu comme si tu avais reçu un coup en plein milieu de la tronche. Il y avait ce Oliver Grimm, ce professeur complètement tordu, qui s'amusait à profiter de ses élèves. Et puis, il y avait Jace, et son jumeau. Ces deux-là, tu ne les craignais pas, mais tu ne pouvais pas supporter de voir leurs tronches. Bref, le monde s'ouvrait peu à peu à toi, et tu découvrais qu'il était rempli de psychopathes. Toi qui pensait que Primepoc était un lieu sûr, tu tombais bien bas. Pas naïve, mais innocente. Tu avais besoin de te réfugier dans un endroit que tu connaissais bien : le dortoir.

Tu entrais en trombe, passais devant Maks, et fonçais te blottir au fond du lit de ton cousin, priant pour qu'un de ses pokémons ne s'y trouve pas déjà. Tu étais désolée de ne pas lui dire bonjour comme il se devait, mais tu profitais de ce cocon tout doux, parfumé de l'odeur si familière de Maks. Tu sortais ta tête de sous les couvertures et entourais tes bras autour de sa taille. « Maaaaaaks. » C'était boudeur, comme un miaulement de chat. Tu avais envie de tout lui raconter, mais tu avais promis à Elune. Et tu tenais les promesses, et en même temps, Maks, tu ne pouvais pas lui cacher grand chose. Tu désignais le lit de Jace du menton. « Je vais lui brûler ses affaires à ce sale psychopathe. » Et au fond, tu savais que ça te ferait du bien de défouler ta haine sur les affaires du Wèngyard. Mais bon, tu passerais vite pour la pyromane de l'académie, déjà que tu avais flambé les cours d'Adam et qu'il s'était gentiment vengé en foutant du jus de poisson dans ton casier. Bref, ça allait te retomber dessus.

Autant tu ne te sentais pas de raconter à Maks qui était Mr Grimm, autant tu te disais qu'Elune ne t'en voudrait pas trop si tu donnais quelques détails superficiels à Maks. « Ce connard, il profite des nanas, et il laisse même son frangin passer dessus. » Toi, tu étais une petite boule de sentiments, toujours à fleur de peau. Tu ne t'étais jamais vraiment imaginée qu'il existait ce genre de malade sexuel. Parce que dans toutes les fêtes que tu avais pu faire, il ne t'était jamais rien arrivé. Trop inconsciente que tu étais. Maks aussi, il draguait des nanas, mais c'était différent. Enfin pour toi, tu voyais ça différemment, parce qu'au final, tu ne savais vraiment ni pourquoi ni comment il mettait fin à ses relations.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:46



You're never gonna love so what's the use
what's the point in playing agame you're gonna lose

what's the point in saying you love like a friend
what's the point in sayin it's never gonna end

Ton sourire s'effaça bien vite lorsqu'Elune te raconta les derniers événements qui avaient bousculé sa vie. Tout d'abord, il y avait ce professeur, Mr Grimm. Et dans un coin, tu te félicitas de sécher les cours, car tu n'avais pas eu à voir sa sale tronche de psychopathe. Et d'un autre côté, des frissons parcourraient ton dos, pendant que tu imaginais quel genre de grand malade il devait être. Tu avais envie d'attraper Elune par les épaules et de la secouer. Putain, tu ne comprenais pas pourquoi elle n'allait pas dénoncer Grimm. Mais au fond, tu sentais que c'était trop tôt, qu'elle devait se sentir salie, abusée. Alors tu garderais le silence. Même si au fond tu savais que si tu croisais le professeur au détour d'un couloir, tu ne te gênerais pas pour te montrer vicieuse. On ne touchait pas aux Wèngyards. On ne salissait pas Elune.

Mais Elune continua, si bien que tu ne pouvais tout simplement plus la regarder dans les yeux, que tu fixais le sol, en tenant sa main. Tu étais perdue dans tes pensées, et tu t'imaginais ces scènes affreuses. « Putain, mais je croyais que Jace était un mec bien. » Tu pensais que tous les Wèngyards étaient des mecs un peu introvertis et avec des gros caractères, mais tu ne te doutais pas une seule seconde que tu partageais ton dortoir avec un détraqué sexuel. « Tu sais, Elune, si t'avais pas découvert le petit jeu de cet enfoiré, il aurait baisé combien de nanas comme ça ? » Au moins, vous pouviez vous défendre. Tu allais te méfier, et tu n'hésiterais pas à épier le comportement de ce malade mental, et celui de son psychopathe de jumeau.

Tu ne te doutais pas du nombre de dégénérés qu'il y avait dans cette académie. Il y avait des ados quand même, âgés de 15 ans, qui pouvaient à tout moment croiser la route d'un de ces horribles spécimens. « Je ne dirai rien à personne, promis. » Et le souvenir de Maks émergea de tes pensées. Ça te faisait du mal de penser que tu devrais le lui cacher, mais tu ne voulais pas qu'il s'inquiète. Si tu lui racontais, il dirait certainement que tu ne dois pas t'approcher de Jace, que tu dois changer de dortoir. Tu tombais de bien bas en découvrant que Primepoc n'était pas un lieu où tu étais en sécurité comme tu le pensais. Tu avais peur, secrètement. C'était arrivé à Elune. A quelle gamine innocente ça pourrait arriver ?

Les grandes phrases clichés, tu avais envie de les utiliser. Mais ce n'était pas pareil dans le cas d'Elune. Tu ne pouvais pas lui dire « il n'en valait pas le coup » ou « tu en trouveras un autre qui sera à ta hauteur ». Parce que la demoiselle n'avait certainement pas envie de penser à rencontre d'autres mecs après tout ce qu'elle avait vécu avec Jace et Oliver. « Viens quand même à la soirée, ça te fera penser à autre chose. Moi, à chaque fois que je me sens mal, je me défoule un bon coup. » Il y a quelques années, tu te défoulais contre un sac de frappe, mais tu n'en avais pas à disposition pour Elune. « On va danser toute la nuit comme des folles. » Tu ajoutais alors que ta voix atteignait un petit aigu d'excitation. Tu savais qu'elle avait besoin de se changer les idées, et ce serait le lieu idéal. Et si vous croisiez Jace pendant la petite fête, hé bah, tu lui écraserais accidentellement les pieds et tu ajouterais quelques laxatifs dans son verre de punch. Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:47



Born with a void, hard to destroy with love or hope

Built with a heart, broken from the start

Tu sortais avec difficulté un mouchoir, quand celui disparu dans un coup de vent. Tu juras dans ta barbe, parce que ça faisait de longues minutes que tu marchais dans la neige sans rien trouver. Tes jambes étaient gelées, et s'enfonçaient dans de profonds centimètres de neige. Ton nez coulait, et était devenu tout rouge à cause du froid. Tu sortais un nouveau mouchoir, tout en marchant, et essuyais ta morve, avec un soupir de soulagement. D'un coup, une petite boule brune sortit de son terrier. « Wow, t'es quoi toi ? » Ton Abra flottait toujours à tes côtés et observait aussi le pokémon sauvage.

« T'as une sale tronche, je veux pas de toi. » Tu jetais au pauvre pokémon sauvage qui n'avait jamais demandé à croiser ton chemin. Et toi, tu l'apostrophais comme ça, en lui faisant comprendre qu'il avait l'air tout fragile, et visiblement pas assez swag pour espérer rentrer dans ton équipe. En plus, tu avais décidé d'être sélective : tu ne prendrais pas n'importe qui dans ton équipe. Surtout pas au début quand tu n'avais que ton pauvre Abra et ses deux attaques. « Allez, au revoir, tronche de cake. Abra, balance un petit Teleport, on décampe. »


- Abra utilise Teleport (pour fuir).
- Apparition d'un pokémon sauvage : zone a ; montagnes enneigées.

merci.


modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:47



I ain't worry about your clothes
Cause the clothes don't make the woman

I ain't worry about your clothes
Cause the clothes don't make the woman

Tu attrapais la bière et soupirais. C'était comme s'il avait prévu le truc. Comme s'il savait depuis le début comment t'avoir dans la poche. Même si ce n'était pas très compliqué avec ta bonne vieille réputation de junkie. « Merci. » Tu soufflas pendant que tu observais la bouteille. Puis, tu le regardas à nouveau, et au lieu de balancer une nouvelle phrase hyper philosophique ou emo dignes des précédentes, tu eus un petit rire sarcastique. « Je parie que t'as pas pensé à amener un décapsuleur. » Ok, maintenant, tu faisais la grimace. Tu n'étais pas une amatrice. « Moi non plus, mais je suis une magicienne, alors je vais t'apprendre un petit tour. » Tu sortais ton briquet de ta poche, et tu le calais juste en dessous de la capsule. D'un coup sec, tu faisais sauter cette dernière qui atterrit à tes pieds. Tu lui tendais le briquet avec un petit sourire farceur. « Tiens, essaie avec ça. » Parce que tu l'imaginais déjà tenter de le faire avec les dents, et de revenir avec la bouche en sang, et c'était pas trop ton trip.

Tu déplias tes jambes et profitas de la première gorgée. « En arrivant ici, ma seule famille, c'était Maks. Puis, ce sont devenus les Wèngyards. » Parce que ta mère ne s'était pas vraiment occupée de toi, mais que tu ne lui en voulais pas pour autant, vu que tu avais pu profiter d'une certaine liberté, que tu avais pu partir assez jeune à l'aventure, contrairement à d'autres. Alors oui, en arrivant à l'académie, tu t'étais identifiée aux violets. Et en observant certains spécimens des autres maisons, tu était heureuse d'avoir ce petit cocon, même si les Wèngyards n'étaient pas des tendres. « Il n'y a pas de guerre. » Tu répétas, tout en rigolant. Tu reportas la bouteille à tes lèvres. « S'il n'y avait pas de compétition entre les maisons, il n'y aurait pas de guerre, tu veux dire. Mais s'il n'y avait pas de compétition, il n'y aurait pas d'intérêt. » Ces histoires de points n'existaient pas juste pour faire joli. Elles étaient là pour pousser les élèves à montrer qu'ils pouvaient être les meilleurs, à se surpasser dans un cadre où on ne pouvait pas non plus reproduire les Hunger Games. « Tu te bats pour ta maison, Adam. Je me bats pour la mienne. »

Machinalement, tu sortais ton paquet de clopes, en tirais une, et la coinçais entre tes lèvres. « Ça te dérange si je fume ? T'en veux une ? » Tu lui demandas, réalisant que ça le dérangerait peut-être, ou bien qu'il voudrait se joindre à toi. « Alors oui, Adam. Quand tu fais ami-ami avec moi, tu t'allies à ton ennemi. Donc ce sera forcément mal vu. » Peut-être que pour Adam, ça n'avait aucune valeur, peut-être que ça lui passait au dessus de la tête ces histoires de compétition entre les maisons. Mais pour toi, c'était un peu comme si tu allais trahir tous les gens de ta maison, ceux qui étaient venus t'accueillir, te sortir de ton petit cocon de sociopathe.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:47



You're never gonna love so what's the use
what's the point in playing agame you're gonna lose

what's the point in saying you love like a friend
what's the point in sayin it's never gonna end

Tu n'étais jamais venue dans la salle commune des Wèngyards. En réalité, tu ne savais même pas qu'elle existait jusqu'à ce jour. C'était un peu comme si des salles apparaissaient comme par magie. Tu jetas un coup d'oeil, et tu affichas un petit sourire lorsque tu aperçus des canapés. Bon, au moins, la salle profitait d'un minimum de confort. Tu n'avais rien à faire, ou plutôt, tu aurais dû être en cours, mais tu avais décidé de sécher encore aujourd'hui. L'excuse que tu t'étais inventée, c'était que tu étais trop crevée, et que ton lit était trop possessif. Tu déroulais les fils de tes écouteurs, et les enfonçais au creux de tes oreilles.

« You're too proud to say that you've made a mistake
You're a coward to the end
I don't wanna admit that we're not gonna fit
No, I'm not the type that you like
Why don't we just pretend ? »


Tu étais crevée, parce que tu revenais d'une excursion à l'extérieur, dans les montagnes, histoire de récupérer quelques pokémons. Que tu avais dû aller jusque là-bas, que tu avais dû te balader habillée comme le bonhomme michelin, pour pouvoir espérer attraper un de ces bestioles du démon. Alors oui, tu méritais bien une journée de repos, et tu avais assez joué la limace, écrasée dans ton lit. Cela faisait quelques jours que tu n'avais pas croisé Maks d'ailleurs. Vous deviez finir de préparer quelques trucs concernant la fête dont vous aviez parlé.

« You only ever touch me in the dark
Only if we're drinking can you see my spark
And only in the evening could you give yourself to me
Cause the night is your woman, and she'll set you free »


D'ailleurs, tu te rappelais d'un coup que tu devais aussi en parler à Elune, ta colocataire. Bon, au début, tu savais juste qu'elle existait parce que y'avait son nom écrit sur la porte du dortoir. Et puis, t'avais remarqué cette nana aux cheveux bleus, comme toi, et ça t'avait surpris, parce que d'habitude, ça fait trop punk toussa. Mais dans ta tête, elle devait être cool. Et Elune était cool, puisqu'elle fumait comme toi, elle aimait bien s'asseoir au fond de la classe comme toi. Bref, le feeling était plutôt bien passé, et tu était quasiment fière de réussir à te faire des amis, toi petite chose maladroite dans la société.

« Lies, don't wanna know, don't wanna know oh
I can't let you go, can't let you go oh
I just want it to be perfect
To believe it's all been worth the fight
Lies, don't wanna know, don't wanna know oh »


Le mécanisme de la porte s'activa et tu retirais machinalement un des écouteurs qui logeaient au creux de ton oreille, et penchais la tête pour apercevoir une silhouette qui ne t'était pas étrangère. C'était sa longue crinière sauvage qui t'avait tapé dans l'oeil, même. Tu retiras l'écouteur jumeau, et éteignais la musique qui continuait de se diffuser doucement. « Elune ? » Elle avait un teint pâle, ça ne lui ressemblait pas. Elle qui avait ces couleurs roses, ce teint de pêche, ce caractère de feu, elle semblait différente. Tu ne savais pas trop comment t'y prendre. Peut-être qu'il n'y avait rien. Peut-être qu'il y avait quelque chose. Et s'il y avait quelque chose, qu'est ce que tu ferais ? Est-ce que tu la prendrais dans tes bras ? Est-ce que tu devais quitter la pièce pour la laisser seule ? Toutes ces manières, toutes ces façons de se comporter pour rester sociale, pour ne pas paraître bizarre, tu ne les connaissais pas. T'étais comme ça, Krys : bizarre. « Je sais pas si Maks te l'a dit, mais on pense faire une petite soirée dans pas longtemps, y'aura de la bonne musique, de l'alcool, des trucs pour se péter le crâne... » Tu cherchais d'autres trucs cools qu'on pouvait trouver en soirée. « Et des beaux mecs aussi ! » Tu rajoutais avec un grand sourire convaincu que ce serait sans doute ton plus grand atout pour faire vendre la soirée aux autres : aka faire de nouvelles rencontres. « Même si on sait tous que les plus beaux sont chez les Wèngyards. »

Ok, là, tu ne t'en rendais pas vraiment compte, mais tu venais certainement de l'achever.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:47



I ain't worry about your clothes
Cause the clothes don't make the woman

I ain't worry about your clothes
Cause the clothes don't make the woman

Tu fis signe au Minspic de s'asseoir à tes côtés. Tu voulais éviter de te péter les cervicales à chaque fois que tu lui parlerais. Parce que même si ça pouvait sembler étrange, tu n'aimais pas parler à quelqu'un sans le regarder dans les yeux. « Putain, t'es vraiment douillet. » Tu préférais utiliser le terme de douillet, plutôt que chochotte, mais si Adam ressemblait plus à une gamine apeurée qu'autre chose. « Bonsoir, ouai. » Tu ajoutas avec un ton sec, tentant de faire la nana forte alors que s'il le voulait, Adam pouvait te remettre dans le droit chemin autant qu'il le voulait.

Pour toi, ça semblait logique que vous ne pouviez pas vous voir à l'intérieur des bâtiments de l'académie. Ce serait bizarre de voir un Minspic et une Wèngyard en train de délirer ensemble. Même si au fond, ce n'était que des excuses derrière lesquelles tu te cachais, car tu n'arrivais pas à assumer que tu étais capable d'apprécier Adam. « Détends-toi, Keith. » Tu laissas passer un silence. « Adam. Je devrais t'appeler Adam. » Parce que ça sonnait bizarre entre tes lèvres de l'appeler par son nom de famille. C'était froid, détaché. Tu jetais un nouveau bout de bois dans les flammes et un nuage de cendres rouges s'éleva. « A propos des petits coups de pute depuis le début de l'année... » Allez, putain. Ça restait coincé au fond de ta gorge. Fallait que tu lui dises, mais en même temps, tu savais que ce serait bizarre. Tu savais que ça te mettrait dans une position délicate. « Désolée. »

Peut-être qu'il allait rire. Qu'il n'allait pas te croire. Et au fond, ça t'apportait peu. Tu avais juste besoin de te libérer de ce flot de pensées qui venaient te hanter. Tu te détestais de t'excuser de quelque chose pour lequel ta maison t'applaudirait. « J'ai trop de trucs dans la tête. Ça me bouffe de sentir que je vais devoir choisir entre toi et les Wèngyard. » Parce que tu en avais fait des rencontres dans des soirées, mais celle-ci avait été différente. Adam était différent. Tu n'avais pas beaucoup d'amis, ils étaient une poignée. Il y avait Maks, Elune et Adam. La différence était qu'ils se trouvaient tous chez les violets, à l'exception du brun.

« Ce n'est pas une déclaration d'amour, Adam. » Tu ajoutas en rigolant, réalisant de toi-même que c'était vraiment étrange de lui balancer tout ça d'un coup. Mais tu étais comme ça, Krys. Tu n'étais pas aussi vicieuse que la majorité des Wèngyard. Tu n'arrivais juste pas à t'exprimer comme tu le voulais. Tout se bousculait dans ta tête.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

rps primepoc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Sujets similaires

-
» Primepoc / TOP
» [Capture] Fblblblbl - Toi aussi trouve des titres de rp originaux.
» That was unexpected ▬ Frej Styrbjörn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lipatatorne :: SENPAI NOTICE ME :: zone rp 1 bis-