AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lipatatorne :: SENPAI NOTICE ME :: zone rp 1 bis

rps primepoc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:40



i’m praying that your eyes are the first to go
the way they looked when you smiled
the way they opened and closed

and your nose, every single breath against my neck
and then your lips, every empty promise made and said
please fade, fade to black

Tu te sentis presque blessée lorsqu'il balança que ce n'était pas mieux de livrer une nana à son frère jumeau, évoquant ainsi Jace et Neam. Tu avais été la première qui avait crié au scandale. Et pourtant Maks avait eu à dire que chacun faisait ses trucs pourris dans son coin. « Nous sommes nés après qu'Arceus soit passé faire le ménage. » Tu te sentis obligée de spécifier, car après tout, tu doutais que le pokémon que tout le monde redoutait ai imaginé une seule seconde qu'Idyss allait donner naissance à deux cousins ayant un penchant pour la consanguinité. Ton visage venait se loger au creux de tes mains. Les larmes ne venaient pas et pourtant, tu sentais une boule grossir au fond de ta gorge, comme si tu allais étouffer. « Je suis ta famille, Maks. » Parce qu'il ne fallait pas l'oublier. Le sang qui coulait dans ses veines était le même que le tien. Parce que même si vous aviez tendance à l'oublier, vous descendiez d'une même lignée.

Les sentiments. Ce truc qui faisait chavirer ton coeur, comme un bateau sur la plage d'une île déserte. Voilà comment ta tragédie avait commencé. Tu avais pourtant réussi à t'en convaincre qu'ils étaient partis ces foutus sentiments, qu'ils étaient enterrés, depuis plusieurs années. Mais l'attraction trop brutale de l'interdit, et voilà que vous y replongiez. Tu retournais toujours te noyer dans son regard, dans ses bras. « Oublie, Maks. » Qu'il t'oublie. Qu'il oublie ses problèmes. Qu'il oublie cette marée volcanique qui se répandait en lui. L'espace d'un instant. « On a pas besoin de se retourner le cerveau avec ça, maintenant. » Et jamais, vous ne devriez avoir à vous faire subir ça. Mais c'était plus fort que vous. « On a des trucs plus important auxquels on doit penser. » Comme quoi ? Rien. Rien n'est plus important que Maks pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:40



Born with a void, hard to destroy with love or hope

Built with a heart, broken from the start

Tu ne sentais plus vraiment tes jambes, ce qui était un poil handicapant, parce que aller crapahuter dans la neige, avec des jambes aussi raides que des poteaux électriques, bah, c'était loin d'être le must. Tu serrais tes bras autour de toi en grelottant. Ton pied rencontra un petit amas vert nous identifié. « Oh mon dieu. » Tu relevais ton pied doucement. « Alizarine, viens voir, j'ai marché sur un truc chelou. » Ton Abra se mit à virevolter à une distance convenable de la bestiole non déterminée. Tu la tapotais du bout de ton pied. « Tu crois qu'il est mort ? » Mais le truc verdâtre se mit à ramper dans ta direction. A une lenteur si risible que tu tournais en rond, et qu'il te suivait, empruntant ton chemin. Ton abra observait l'étrange valse sans émettre un son. A mon avis, tu devais l'avoir blasé de tes conneries depuis bien longtemps.

« On dirait qu'il cherche à m'attaquer, mais c'est trop mignon, regarde. » A force de tourner, tu faillis finir le cul dans la neige, mais tu t'arrêtais simplement, et reprenais ton souffle. « Allez, retourne chez ta maman, petit. » Et tu lui tournais le dos. Alizarine commençait à bien connaître la technique : si c'était pas bizarre, alors ça ne te plairait pas. Il exécuta un teleport dans les règles de l'art, parce que si ton pokémon avait un diplôme, ce serait certainement celui de Roi de la téléportation, option fuite.


- Abra utilise Teleport (pour fuir).
- Apparition d'un pokémon sauvage : zone a ; montagnes enneigées.

merci.


modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:40



i’m praying that your eyes are the first to go
the way they looked when you smiled
the way they opened and closed

and your nose, every single breath against my neck
and then your lips, every empty promise made and said
please fade, fade to black

Tu avais envie de hocher la tête, avec ton petit sourire tristounet. Parce que tu savais que tu étais égoïste de l'accabler de cette façon, en le poussant vers des filles, puis en le tirant vers toi, rongée par la jalousie. Tu avais vendu ton âme à Maks. Maks était celui qui te protégeait, il était celui qui avait toujours été là pour toi. Même quand ça partait en freestyle, quand tu avais besoin de son épaule pour t'appuyer, quand tu avais envie de péter un plomb. Maks était toujours là. Tu avais envie de lui dire que oui, tu le savais. Que tu étais désolée. Désolée de créer ton petit drame en plein milieu de la conversation.

Dans tes pensées, tu ne voyais pas son visage qui se rapprochait du tien. Jusqu'à ce que ton regard croisa le sien, te perdant dans le bleu de ses iris. Jusqu'à ce que tu sentis ses lèvres se posant contre les tiennes, réveillant des souvenirs enfouis, réouvrant une plaie qui n'arrivait pas à cicatriser. Pourtant, à aucun moment, tu ne le repoussas. Parce que tu n'avais pas la force de le repousser. Si tu l'avais fait, ça aurait été pour le tirer un peu plus vers toi. Comme toujours. Dans ses bras, tu repris tes esprits, ton rythme cardiaque redevint peu à peu normal. Tu attrapais ses épaules, pour le pousser délicatement, et l'avoir en face de toi. « Il faut qu'on fasse attention, Maks. » Tu regardais les lits d'Elune et Jace, triste, désolée, dépitée. « Elune sait que nous sommes cousins. » Dans ta précipitation, tu te rendis compte que tu ne lui en voulais pas de t'avoir embrassé, tu lui en voulais de ne pas avoir fait attention que quelqu'un ai pu rentrer dans la pièce.

Tu passais le bout de tes ongles sur ses mèches blondes. « On ne peut pas. » Cette fois, tu parlais du baiser. Parce que vous étiez cousins. Parce que si votre famille l'apprenait, tu ne savais pas comment ils réagiraient. Parce que vous ne devriez jamais être aussi proches. Parce que le monde avait décidé que ce n'était pas permis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:41



You're never gonna love so what's the use
what's the point in playing agame you're gonna lose

what's the point in saying you love like a friend
what's the point in sayin it's never gonna end

Il suffisait qu'Adam ouvre une porte de sortie pour que les jumeaux décident de s'y précipiter. Tu n'allais pas les insulter de sales lâches, parce qu'au final, ça t'arrangeait bien qu'ils s'en aillent. Après tout, ils étaient venus juste pour venir vous emmerder quelques minutes, puisqu'ils n'avaient visiblement rien à faire de leur vie. Tu secouas la main dans le vide, comme si tu époussetais de la poussière imaginaire. « Ouai, allez, bye bye. On se reverra. » Parce qu'avec Jace qui dormait dans le même dortoir que toi, ça allait être dur d'éviter sa tête pendant toute l'année. Et puis, Neam était souvent collé à ses backets, alors quand il y avait l'un, l'autre n'était jamais loin.

Tu te retournais vers Adam et Elune. Le silence était revenu dans la pièce, et il était devenu quasiment angoissant. C'était qu'il était bavard le Namethia. « C'est gentil de proposer, Adam. Mais personnellement, j'ai prévu un autre truc pour ce soir. » En plus, tu pouvais presque parier qu'Elune allait aussi décliner, vu ce qu'il venait de se passer. Donc, tu ne rêvais pas vraiment de te retrouver coincée dans une soirée, avec des gens que tu ne connaissais pas trop, amis ou pas d'Adam. Tu allais finir encore trop ivre pour marcher, et ils tireraient tous une sale tronche en chuchotant tout bas que tu étais bizarre. « Je dois aller couper des têtes de chaglams à minuit sur un autel satanique. » Tu donnais deux petites tapes dans le dos d'Adam, en hochant la tête. « Mais amuse-toi bien. Et évite d'aller perdre encore ton porte-feuille dans le lit d'une nana. Surtout d'une Wèngyard. »

Tu avais un peu de peine pour le Minspic qui se retrouvait coincé en plein milieu des problèmes des Wengyards. Il faut dire qu'il n'avait pas été gâté par le destin en faisant son entrée à un moment pareil. « J'espère te voir à notre soirée, cependant, Adam. » Puis tu fixais Elune. « Toi aussi, pas de négociations. » Après tout, toi et Maks, vous vous donniez du mal - surtout Maks en réalité - pour que personne ne soit laissé de côté. Alors si cela avait un impact sur ce que vous aviez prévu, ça allait te bousiller le moral. « D'ailleurs, vous aimez le punch, j'espère. Ce sera du made by Krys. » Tu ne précisais pas qu'il y avait des trucs non alcoolisés aussi, parce que c'était nettement moins rigolo. Le jus d'orange serait sur une table nettement moins sympathique, moins éclairée, moins attirante.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:42



i’m praying that your eyes are the first to go
the way they looked when you smiled
the way they opened and closed

and your nose, every single breath against my neck
and then your lips, every empty promise made and said
please fade, fade to black

Ton rire se perdit, pendant que bizarrement, tu te souvenais de ces soirées où tes souvenirs étaient restés intacts. Et celles où c'était le trou noir. La plupart d'entre elles avaient pourtant bien commencé, mais l'une d'entre elle avait mal fini. Tu mettais la faute sur les alcools forts qu'on t'avait servi. Mais au fond, tu restais la fautive de cette histoire. « Mes responsabilités. » Tu répétais, avec ce petit rire qui s'étranglait. « Tu.. » Tu commençais mais ta voix se perdait, tu te raclais la gorge, mal à l'aise, cherchant à poser ton regard ailleurs que sur le blondinet. « Tu as raison. » C'était ce que tu voulais lui répondre. Mais au fond de toi, une partie mentait. Une partie de toi ne voulait pas que tu prononces ces mots. Tu ne voulais pas avouer que ce que vous aviez vécu était une erreur. Tu restais cette boule de sentiments.

Tu restais de marbre lorsqu'il évoquait sa célèbre classe légendaire. Perdue dans tes pensées, perdue dans un autre monde, tes doigts avaient arrêté leurs mouvements circulaires dans ses cheveux. Doucement, ton visage se penchait au dessus de celui de Maks, tu déposais le bout de tes lèvres sur son front. C'était un geste chaste, mais tu en avais eu envie dans l'instant. « J'ai hâte, Maks. » Tu soufflais, tout en redressant ton visage du sien. « On va bien s'amuser. » Mais ton expression était teintée de nostalgie, malgré ton sourire presque convaincant. Ce qui te brisait, c'est qu'il saurait te lire, même si tu revêtais le plus épais des masques.

« On se verra, hein ? » Tu demandais. Bien sûr que vous alliez vous croiser pendant la soirée. La question était stupide. Mais dans un sens, tu avais peur qu'il t'abandonne pour aller draguer une nana, une nana pire que Miss Frappé Vanille, ou tout simplement la déesse des frappuccinos elle-même. « D'façon, c'pas comme si t'avais le choix ou pas de me réserver au moins une danse. » Parce que secrètement, il n'y avait pas eu une seule soirée où vous n'aviez pas passé ne serait-ce qu'un moment ensemble, alors tu ne laisserais pas cette tradition s’essouffler dès votre arrivée à Primepoc.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:42



I ain't worry about your clothes
Cause the clothes don't make the woman

I ain't worry about your clothes
Cause the clothes don't make the woman

Lorsqu'il t'avoua qu'il n'avait encore jamais goûté aux plaisirs de la chair, tes yeux s'écarquillèrent, et soudain, tu te sentis un peu conne, et un peu sale. Parce que cela te rappelait sans cesse que tu avais offert ta première fois à Maks, et que dans un sens, tu le regretterais toute ta vie. « Alors, il faut bien choisir qui sera l'heureuse élue. » Un petit sursaut t'agita et un rire incontrôlable te prit. « Enfin, à mon avis, tu seras sans doute un peu ému. Un peu perdu. Et tu perdras tes moyens. Mais on passe tous par là. » Un sourire s'afficha sur ton visage, alors que tu te souvenais des gestes maladroits, désordonnés qui avaient agité tes premiers ébats. Personne n'était né en étant une sex machine, ça, c'était certain. Et dans un sens, tu trouvais ça mignon un mec qui n'avait pas essayé de choisir la première nana qui passait pour assouvir ses besoins sexuels irrépréhensibles.

« Ouai, c'est vrai qu'il faut mieux pas se mêler de nos disputes. » Tu répondis lorsqu'il évoqua la petite discussion avec les jumeaux et Elune. Tu avais d'ailleurs notamment ce sentiment que les Wèngyards n'agissaient pas de la même façon entre eux qu'avec des gens des autres maisons. Il y avait souvent moins de pitié dans le second cas. « Elune est une fille bien. » Et tu le pensais réellement. Elle avait pu faire ce qu'elle voulait avec Oliver et Jace, ou même Neam, pour toi, Elune resterait une fille simple avec un vrai caractère.

Tu ne répondis pas quand il te balança son petit sujet de philosophie, car tu avais toujours détesté cette matière, et les seuls truc que tu avais retenu, c'était genre que Freud, il disait que si tu rêvais de ta maman, c'était que tu avais envie de pratique le coït avec. Autant dire que ça partait vite en freestyle. Tu te levais, et donnais quelques coups dans le branche de ton feu de bois, répandant les cendres, qui s'éteignirent peu à peu. Tu ne voulais pas te retrouver responsable d'un feu de forêt car vous aviez laissé le feu comme ça. « Moi j'ai pas pensé à emmener une torche. » Tu n'avais que ton briquet sur toi et il n'éclairait pas grand chose. « Mais tant pis, va pour une balade romantique dans les bois en compagnie d'Adam. » Tu évitais les conifères, et de te ramasser sur les racines qui sortaient de terre, en plein milieu de ton chemin. « Ton truc à toi, c'est donc de te balader la nuit. On a presque la même passion, en fait. Sauf que moi, je le fais rarement en plein milieu de la forêt. » Toi, tu préférais d'habitude chercher des endroits qui ne t'étaient pas trop disponibles, genre les salles communes des autres maisons, la bibliothèque, de nuit, aussi avait un certaine charme. La forêt, c'était autre chose. « J'espère qu'on va croiser des bestioles, juste pour te voir crier comme une fille. » Tu continuais ton chemin sans même trop savoir si lui-même, il savait où vous alliez, si tu le suivais, ou s'il te suivait toi. Bref, tu errais. Et le silence de la forêt avait quelque chose de salvateur et morbide à la fois. Mais dans les deux cas, tu restais fascinée par les lieux.

« Tu te plais ici ? » La question pouvait sembler étrange, comme sortie de nulle part. Mais ces quatre mots étaient sortis d ta bouche si spontanément que tu avais l'impression de t'observer à la troisième personne. Avait-il eu le choix de venir ici ? L'avait-il fait par passion ou par obligation ? Qu'est ce qui avait bien pu pousser un garçon aussi talentueux que lui à venir ici ? Pour ce que la vie étudiante pouvait lui apporter socialement ? Pour sa soif de connaissance ? Dans cette ambiance mystérieuse, tu trouvais que la question était propice à la situation. « De toute façon, quand on aura fait d'autres fêtes avec Maks, tu n'auras pas d'autres choix que de te plaire ici. » Tu t'étais sentie obligée d'ajouter comme pour masquer cette extravagance que tu avais eu de vouloir t'immiscer si brusquement dans ses sentiments. Deux pas en avant, un pas en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:42



Wish I'd been a teen, teen idle
Wish I'd been a prom queen
Fighting for the title

Instead of being sixteen
& burning up a bible

Si tu savais sécher les cours, certains demeuraient cependant obligatoires, et tu n'avais d'autres choix que de t'y rendre cette fois-ci. En plus, tu savais qu'il y aurait Elune pour envoyer des piques invisibles au prof, et Maks pour faire le troll. Bref, le cours s'annonçait donc un peu moins ennuyant que ceux qui étaient servis habituellement. La matière ? La survie. Dis comme ça on aurait dit une émission bizarre où les gens gagnent en restant cinq heures debout sur des poteaux, à crever de soif, en plein soleil, mais tu doutais que le prof ait choisi ce genre d'activité pour vous. Puisque son truc à lui, c'était plutôt d'aller s'amuser avec les élèves, en leur proposant des activités pratiques un peu douteuses.

Alors quand c'était ton tour, tu te sentais obligée de faire ton petit discours. « La survie. » Tu marquais une pause, cherchant tes mots. Un peu comme si tu annonçais le titre de la poésie que tu t'apprêtais à balancer au prof sans une once de passion. « C'est quand tu crèves de soif, et que tu dois aller recueillir l'eau dans les feuilles des arbres. Que tu crèves de froid, mais que tu dois t'empêcher de t'endormir pour pas crever comme une bête dans la neige. Que tu dois survivre à la nuit glaciale du désert, et à la chaleur étouffante du jour. » Tu sortais ton chewing-gum de ta bouche et le collais sur la table du prof. Puis tu le tirais doucement, pour en faire un fil couleur rose délavé, élastique. « C'est utiliser un vulgaire chewing-gum pour en faire un piège, et pouvoir espérer manger autre chose que des feuilles. » Tu marquas une pause. « C'est se guider grâce à la mousse poussant d'un côté d'un arbre, au positionnement des étoiles, au lever du Soleil. » Tu observais les autres élèves venant des autres maisons que celle de Wèngyard, avec un air de défi. « C'est savoir aider les personnes qui t'aideront à survivre plus longtemps et qui te seront bénéfiques en retour, et à sacrifier celles qui te tireront irrémédiablement vers le bas. »

Tu retournas à ta place, silencieuse. Ta place, celle du fond, près de la fenêtre. De là, tu pouvais observer l'extérieur. Maintenant, tu avais juste envie de partir. Tu détestais les cours. Et tu n'étais pas là pour plaire au prof. D'ailleurs, tu espérais qu'il appréciait le petit cadeau que tu lui avais laissé en guise de bienvenue.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 301
Age : xx années.
Activité Professionnelle : trainee
Célébrité : krystal
Crédits : ta mère
Voir le profil de l'utilisateur http://lipatatorne.forumactif.org
Message
Jeu 11 Fév - 16:42



i’m praying that your eyes are the first to go
the way they looked when you smiled
the way they opened and closed

and your nose, every single breath against my neck
and then your lips, every empty promise made and said
please fade, fade to black

Tu plissais du nez quand il évoqua Miss Frappé Vanille. Le surnom était définitivement adopté, apparemment. Cette nana, tu ne l'appréciais toujours pas. Y'avait un truc que tu n'aimais pas chez elle. Peut-être était-ce son regard bovin. Ou alors était-ce sa façon de déhancher son popotin en pouffant. Ou alors étaient-ce ses ongles crochus qu'elle enroulait autour du bras de Maks pendant que celui-ci lui jetait des regards pleins de sous-entendus. Dans ta tête, tu espérais secrètement qu'elle n'allait pas venir, car son rouge à lèvre préféré aurait disparu justement la veille, comme par magie. Et que du coup, elle ne pourrait pas montrer sa tête, et ses bouches en cul de poule à toute la population. Tout mais pas elle.

« Elle accepterait tout sans discuter. » Tu marmonnas, incisive. S'il y avait bien une nana que tu n'avais pas apprécié parmi toutes les prétendantes que Maks avait eu, c'était bien elle. « Y'a pas même pas de challenge avec elle, tu lui balances une brosse, je parie qu'elle te la ramène comme un bon caniche bien dressé. » Tu ajoutas en faisant la moue. Ce n'était même pas comme si elle avait de la classe, cette nana. Elle avait peut-être un certain goût vestimentaire, elle restait une nunuche écervelée. Et ce genre de filles, tu ne pouvais pas les voir en peinture.

Tu gonflas tes joues, et pris un air pensif. « Hmm. J'imagine que je vais y aller avec une bouteille de vodka cachée dans mon sac. » Tu répondis en rigolant. Ce n'était pas comme si tu connaissais beaucoup de monde encore, et encore moins des mecs. De toute façon, tu savais très bien qu'y aller avec quelqu'un, c'était juste un truc pour genre prendre une selfie commémorative, mais qu'au final, au gré de la soirée, tout le monde allait se mélanger. Et puis, tu n'appréciais pas Adam plus que ça. Au final, tout se résumait à Maks. « Tu comptes t'habiller comment ? » Tu l'imaginais bien se ramener avec la petite chemise classe.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

rps primepoc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Sujets similaires

-
» Primepoc / TOP
» [Capture] Fblblblbl - Toi aussi trouve des titres de rp originaux.
» That was unexpected ▬ Frej Styrbjörn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lipatatorne :: SENPAI NOTICE ME :: zone rp 1 bis-